Reportage : tour de France Handidream

Une journée pour partager le quotidien d’une handicapée qui s’est lancée dans un tour de France à cheval

Il y a des projets, comme celui-ci, qui vous titillent particulièrement 🙂

J’ai découvert celui ci par la Sellerie Gaston Mercier, qui est devenue leur partenaire pour l’équipement des chevaux. Ils m’ont demandé d’aller faire des photos le jour du départ officiel d’Aix, la ville natale de Aurélie Brihmat.

Une semaine plus tard, leur parcours était “au plus proche de chez moi”, je propose de venir partager une étape avec mon cheval.

Le rendez-vous est donné à Alès, pour prendre le GR70, dernière étape du chemin de Stevenson. Alors évidemment, c’est tout de même à 3h de van. Hors de question de venir directement, nous faisons étape chez des amis, au Pays de Cocagne. Nous sommes accueillis comme des rois la veille au soir, et le matin nous n’aurons qu’une petite heure pour rejoindre l’équipe d’Handidream à l’écomusée d’Alès.

Nous arrivons en premier, et sommes rejoins par le convoi. Un camping car et un camion aménagé, un van 2 places, une remorque de matériel… C’est qu’il en faut du matériel pour partir 6 mois en randonnée ! Sans compter que Aurélie a “au moins” 8 jambes ! (cette réflexion de Sarah, la bénévole, m’a beaucoup amusé ^^ )

Nous préparons nos montures, et à cheval ! Oui, même le chien ! La Sellerie Gaston Mercier a conçu un tapis spécifique pour Spy, afin qu’il lui permettre mieux tenir derrière Aurélie, et qui protège le dos de “Boubou” de ses griffes.
Pour Aurélie, c’est montoir obligatoire. Cela fait partie des particularités de son handicap que je découvrirai au cours de la journée.