Shooting : liberté à l’Espiguette (30)

Baptiste & Mérou à la plage de l’Espiguette

Nouvel appel à modèle sur Facebook, et cette fois les critères deviennent plus compliqué : je recherche un couple cheval/cavalier(e) capable de se présenter en liberté ou en cordelette sur une plage. C’est Baptiste qui se propose, avec son cheval camargue Mérou de Layalle.

Ce shooting est l’un des souvenirs les plus marquants de mon parcours de photographe : outre l’émotion de voir un cheval et son cavalier évoluer en totale liberté dans un espace ouvert, il s’agit surtout d’une leçon pour photographe, que je ne suis pas prête d’oublier ! Je vous raconte…

C’était le début des ateliers photos, nous partions souvent en shooting avec Elsa. A l’époque elle n’était pas équipée en matériel photo, et je lui prêtais mon « vieux » boitier Canon EOS 50D, accompagné des ses objectifs APS-C : le Sigma 17-70 et le Canon 55-250. De mon côté j’utilisais le boitier Canon EOS 5DmkII et le Canon 70-200.
Une fois garées à la plage de l’Espiguette, après avoir déchargé les chevaux, j’ai ouvert mon sac photo, et je me suis rendu compte que je n’avais pas emmené mon 70-200. Mon boitier était nu, bien rangé avec son capuchon.
Impossible de monter le 55-250 sur le 5D, j’ai dû reprendre mon « ancien » matériel : le 50D avec son fidèle 55-250.

Elsa s’est donc retrouvée avec le 5D et le 17-70 : autant vous dire qu’elle était loiiiiin de l’action, et qu’elle avait un gros halo noir (genre de vignettage monstrueux) sur ses photos. Déception pour elle sur le moment, l’expérience a montré que le capteur du 5D est suffisamment grand pour permettre de croppper l’image pour éliminer le halo noir, et d’avoir tout de même une qualité d’image correcte !

Moralité : vérifie ton matériel AVANT de partir en shooting !

 

Laisser un commentaire